“Le seul véritable voyage n'est pas d'aller vers d'autres paysages, mais d'avoir d'autres yeux.” M.Proust

 
  
Accueil
République Tchèque
Commendements du voyageur
Spécialités
Photos
Carnet d'adresses
Forum
   
 


Notre itinéraire :

Prague

Karlovy Vary

Cheb

Marianské Lazné

Nova Pec

Cesky Crumlov

Trebon

Telc

Prague

 

 
Départ pour Prague

   
     


 

  13 août 2007

 

Aujourd’hui, c’est le grand jour : le jour du départ. Nous devons être à l’aéroport à 11h. Ce matin, nous avons donc du temps pour se réveiller en douceur.
10h10 nous sommes montés dans la navette qui nous amène à l’aéroport de Marignane. Dans le car, il y avait une odeur de transpiration. Etait-ce le siège qui en était imprégné, ou la personne derrière (ou devant nous) qui sentait ? Mystère…
[bouteille ]]
11h57 Entrée dans le Hall d’embarcation. Un gars avec tout son matériel de plongée (sauf les bombonnes) se fait refoulé aux rayons X, il ne comprend pas…  « Il est un peu pommé »
« Je te paris qu’on va avoir un Canadair Jet…mais ce n’est pas sûre. » me dit mon P’tit Alex. Ne sachant pas ce que c’est, il m’explique : « C’est un tout petit avion qui fait plein de bruit ! ». On voit le connaisseur.
Nous sommes assis en face de l’Espace Shopping, parfumerie, cosmétique… mais pourquoi ils vendent des parfums et autres bouteilles alors qu’on a droit qu’à des récipients de 100mL ? Peut – être parce que comme elles viennent de l’aéroport, elles surent… mais imaginons : je connais quelqu’un qui travaille dans ce magasin, qui peut m’infiltrer une bouteille avec un contenu douteux, qui d’apparence est une bouteille comme les autres… et le tour est joué. Quoi qu’il en soit, il faut savoir que la législation est très stricte ! On a droit à : 1L de liquide maximum, contenus dans des récipients transparents de 100mL maximum, le tout enfermé dans un sac en plastique transparent de 20cm de côté fermé. Les sachets plastiques sont en ventes dans le magasin à côté de l’enregistrement. C’est le marché du sac congélation de 20x20cm qui va monter en flèche !
Nous attendons l’embarquement. Des massages sont proposés pour faire passer le temps…2€…exécutés par des fauteuils…

De la fenêtre nous apercevons notre Jet Privé…


A 15h, nous atterrissons à Munich. L’aéroport est trèèèès long et sur le tableau d’affichage (il faut le dire très high tech !), il y avait plein de vols annoncés. Nous avons donc mis pas mal de temps à trouver le notre. Il est à 17h30, nous allons  donc attendre et flâner dans le grand Hall. Les WC sont très sophistiqués. Tout est automatisé. En plus, il y a du thé à volonté (nous avons fait nos réserves de sachets pour la République Tchèque).
[Sachet de thé]
Ici, les conducteurs de petites voitures tirant les remorques à valises sont moins foufous à Marseille. Ils ne font pas de virages contrôlés au frein à main, ni de cercle autour des poteaux. Ils sont plus…Sérieux ?

17h30, nous embarquons.
Petite note sur l’aéroport de Munich : il possède sa propre route à grande vitesse et les voitures qui guident les avions jusqu’à leur place ressemblent à celles d’Inspecteur Gadget.

A la première vu de notre avion, la réaction fut : « C’est ça notre avion ?! » Nous nous retrouvons dans un avion italien pour se la jouer local et surtout très vert !

Bienvenue en République Tchèque et le temps est légèrement brumeux.

A noter : Mahé a mangé sa première pizza Hawaï du séjour en transit’. Commentaire : « Miam ! ».
Petite présentation de la Pizza Hawaï. Cette délicieuse pizza ne se trouve pas dans les pizzerias françaises, et cela est bien dommage. Il s’agit d’un doux mélange de sucré/salé obtenu grâce au mariage savoureux entre l’ananas, le jambon et la sauce tomate, accompagné de fromage…De quoi vous éveiller les papilles.
L’attente des valises fut longue. Nous avons pu nous apercevoir qu’elles connaissaient bien leur code de la route : elles cèdent la priorité à Droite !

[dessin valise]


Nous avons également fait la rencontre avec la valise cellophanées (mômifiées de bandelettes de cellophane). Pour la modique somme de 70CKZ (c'est-à-dire 2,80€ pour les non initiés), vous pouvez emballer votre valise et jouer les non-écolos en gâchant du plastique. Très en vogue et très inutile, cette pratique permet la non-reconnaissance de votre valise.
Après avoir passé la douane, confirmé notre vol pour le retour (ce qui n’était pas nécessaire), nous nous sommes rendus à l’arrêt du Bus n°119 (celui va au terminus de la ligne A).



Le bus était bondé ! Pas tout le monde n’a pu rentrer. Au cours du voyage (alors que nous étions toujours serrés comme des sardines), Mahé a assommé la blonde assise derrière elle. J’imagine qu’un gros sac de 13,8 Kg en plein dans l’œil, ne fait pas du bien !! Après 24min de bus, (selon le prospectus) nous sommes arrivés au terminus. Après être descendu à l’arrêt « Staremiasto » (= vielle ville), nous nous sommes dirigés de pied ferme vers notre hôtel, indiqué sur la carte par une grosse croix. Arrivés sur place, nous nous sommes rendus compte que ce n’était pas le bon endroit. Nous avons tourné et tourné pour trouver l’office du tourisme qui fonctionnaire oblige était fermé en ce plein mois d’août à 19h30 !! On prend en main la situation et on demande à un chauffeur de taxi la localisation de l’hôtel qui s’avère ne même pas être sur notre carte !!(Je crois qu’il pensait avoir une course dans la poche…mais enfaite non !!). Nous sommes allés prendre le métro B jusqu’à la station « Andel » pou aller au 23 rue Plzenska et nous sommes tombés sur ça :

 

Ce charmant endroit devait être notre lieu de résidence pour 3 nuits ! Nous nous étions faits arnaqués ! Nous avons cherché dans les environs pour voir s’il n’y avait pas une autre entrée… rien. Nous nous sommes renseignés dans une pharmacie qui nous a dit « fifteen metres after the cross », pas très rassurant… Nous avons pris la rue Plzenska et nous avons marché tout en voyant un Hôtel Ibis se dessiner au loin…95€/room…on a continué. Après être passés sous un pont et nous être un peu éloignés du « pas pommé », nous nous sommes arrêtés devant un immeuble « Hostel 5 ». Ca y est, on y était, on était arrivé ! Après deux ou trois formalités, on paye. Sur la monnaie, le mec tente de nous arnaquer de 10CKZ !! Et 10CKZ, ce sont 10 CKZ !! (=0,4€) soit. Sur ce, on monte au deuxième étage sans ascensseur et on nous montre notre chambre avec WC privés s'il vous plait mais douches communes !