“Le seul véritable voyage n'est pas d'aller vers d'autres paysages, mais d'avoir d'autres yeux.” M. Proust

 
  
Accueil
République Tchèque
Commendements du voyageur
Spécialités
Photos
Carnet d'adresses
Forum
   
 

 

Notre itinéraire :

Prague

Karlovy Vary

Cheb

Marianské Lazné

Nova Pec

Cesky Crumlov

Trebon

Telc

Prague

 

 

 

Karlovy Vary

   
   


  17 août 2007

 

 

8h20 Levé. La pluie est au rendez-vous, le camping est toujours vide. Une mission pissou s'impose... mais la pluie est plus que présente ! Il nous faus braver les éléments. De plus, la tente prend l'eau. Les petites ficelles pour tendre la toile la toile ne semblaient pourtant pas servir à grand chose... Sous la puie, et sans maillet bien sur, c'est parti, on tent la tente.

Nous avons quitté le camping vers les 10h20. En chemin, on a découvert qu'il y avait des bus qui passait après 7h, dans la matinée. Ouf ! Nous avons ensuite fait une "petite ballade" de 2km pour rejoindre l'arrêt ! Et nous voilà parti pour Karlovy Vary centre ! Nous sommes allés à la gare pour acheter les billets pour Cheb, mais biensur, ce n'était pas la bonne gare ! Pour arriver à l'autre gare, on s'est monté par une p@%#°$&tain de pente !! Alors imaginez avec les Sacs ! On nous voyait déja galérer. Rien que d'y penser, on en souffrait...c'était de DRAME ! Arrivé en haut, devant la gare : un arrêt de bus. Sauvés, soulagés, une espèce de plainitude nous envahit... La journée va être bonne. En plus, le billet est bon pour n'importe quelle horraire de train ^^. Bien sur, tant de bonne nouvelles, ça creuse. On avait trop faim. Ca nous rongeait, Alex avait mangé une limace quand il était petit...canibalisme...FAIM !!! (N'éxagérons pas, ça c'était hier soir.) Bref, nous sommes allés manger dans une pizzeria (pour faire local). On s'est pété le bidon ! Pour une fois, le "Petit Futé" nous a indiqué une bonne adresse. [Caffe Pizzeria Venezia Zahradni 43]

Pizza Hawaii pour les intimes

Nous avons ensuite errés dans la ville à la recherche de centre SPA indiqué par notre très cher guide...INTROUVABLE ! Il devait offrir un forfait curatif combinant piscine-sauna-jacuzzi pour 100 CZK (4€). Je pense qu'ils voulaient plutôt dire 100€... En tout cas, si vous les avez trouvé, dites le nous.

Nous avons gouté à une spécialité : une sorte de gauffrette ronde. Pas mauvaise du tout.

Karlovy Vary est une ville thermale avec des sources d'eau ferreuses.

Normalement, il faut boire dans un verre spécial (un attrape touriste). On le remplit et on aspire par une paille intégrée à la ance. Les gens se ballade dans la ville le petit doigt en l'aire tout en sirotant leur eau. Un peu ridicule il faut l'avouer et bizarement seuls les touristes ont cette pratique...Mais ça fait parti du tourisme. Nous n'avons pas pu faire nos touristes de bases ridicules, le verre étant trop cher ! Mais bon bien qu'attrape touriste, nous n'aurions pas prévu un budget serré, nous l'aurions surement pris et marché le petit doigt en l'air...

Il y a différente sources dans la ville à divers températures (30°C, 52°C, 55°C, 62°C), nous les avons toutes faites et presque toutes testées (au détriment de nos petites patoches).

Nous avons continué à vagabonber. Nous ne pouvions pas partir de Karlovy Vary sans visiter le musée de la Becherovska.

<< Cette liqueur du Dr. Becher se concomme dans les café et restaurants de Karlovy Vary. C'est l'alcool le puls connu de République Tchèque. Ironie du sort, il a été racheté par le groupe Pernod Ricard. >>

Poutant, je ne me souviens pas en avoir vu en France. Elle est surnommée la 13ième source de la vie. Personnellement, je n'ai pas trop aimé. Cette alcool a un goût très (trop) prononcé en herbes aromatique. Il doit surement y avoir du thym ou du romarin. Voilà, imaginez dans le goût, un très forte prononciation de ces deux herbes, avec d'autre chose biensûr. Seuls 2 personnes connaissent la recette exacte pour la fabriquer : le directeur et le cherf ingénieur. Ils se réunissent tous les mercredi pour composer une tones de mélange d'herbe.

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé^^

Nous avons pris le bus pour rentrer au camping à 18h10. Le terminus était sensé être 3 arrêt avant le notre, c'est à dire, devant le camping fermé. Nous avions prévus de marcher 2,5km !! Dans le bus, il y avait de vieux tchèques. Ils n'allaient pas descendre là... Alors on est resté dans le bus ne sachant pas s'il continuait son chemin normal (nous ramenant vers notre camping) ou prendre un autre chemin. Nous avons eu un bon "feeling" car nous n'avons pas eu à beaucoup marcher.

En nous approchant du camping, on voyait une grande scène avec des motards partout et des videur à l'entrée. Ils ne voulaient pas nous laisser rentrer. Notre tente et toutes nos affaires étaient à l'interieurs... On a tenté d'expliquer notre situation "Our tent is here !" il ne comprenait pas un mot d'anglais et "p'têtre pas le Tchèque non plus" . Mais heureusement, nous avions le reçu du règlement du camping sur nous, LE papier qui prouvait qu'on avait payé. Une chance !!! On est donc allé à la réception escorté, et ils ont commencés à parlementer avec les gars du camping en Tchèque bien sur. Le videur (borgne) appelle sa Chef (l'organisatrice) et ils ont continué à négocier. Elle était intransigeante. Deux motards étaient à la réception. Un se retourne vers nous avec un sourir (gentil et compatissant) et nous dit un truc en tchèque. Il devait surement trouver la situation bien drôle : deux touriste français ne comprenant rien à ce qui se dit pommé en plein milieu d'un festival de motards !

Un des gars de la réception tente de nous faire la traduction. En gros, la société qui ogranise le festival a loué le camping entier et le gars du camping n'aurait pas dù nous "prendre". Enfin bref, on a quand même pu rester, mais il ne fallait pas qu'on traine vers les festivités. Il y avait plein de stand de bouffe, mais quenéni ! On a rejoind notre tente ! Le camping était bondé, rien à voir avec hier. Il y avait des motards partout ! ! On était un peu pommé.

Cependant, le motard par définition n'est pas méchant, et même plutôt bien ordonné. Les tentes étaient soigneusement montées et alignées le long des batiments laissant une allée centrale, les motos garées nickel. La particularité du motard, à part la moto, le blouson de cuire, il y a le "bonjours" ! Cette pratique se passe ainsi : Le premier arrive en faisant un énorme VroummmVroummm de moteur et l'autre lui répond par une VroummmVroummm". Un peu bruyant quand même.

Au milieu de tous ces motard, nous n'étions pas très rassuré. En plus, toute la nuit, il y a eu un concert où un groupe de rock local reprenait des chanson de kiss, Ramshtein...métal quoi (ou peut être hard Rock). En out cas, le motard, sous sa carapace de dur à cuire ronfle et dort comme un bébé. Marlgré tout ce vacarme, nous aons quand même réussi à dormir.

 

 

Haut de page

 

 

 

 

Leçon n°10 : Les ficelles de ta tente tu tendra, la pluie tu ne te prendras pas.