“Le seul véritable voyage n'est pas d'aller vers d'autres paysages, mais d'avoir d'autres yeux.” M. Proust

 
  
Accueil
République Tchèque
Commendements du voyageur
Spécialités
Photos
Carnet d'adresses
Forum
   
 

 


Notre itinéraire :

 

Prague

Karlovy Vary

Cheb

Marianské Lazné

Nova Pec

Cesky Crumlov

Trebon

Telc

Prague

 

 

Nova Pec - sous le signe du feu -

   
   


 

  22 août 2007

 

 

 

 

Levé 8h21. A 8h29, la femme du camping passe à son habitude. Nous lui avons payée une nuit de plus. Des personnes venues hier pour passer la nuit sont parties de bonne heure pour l'éviter.

Après un petit déjeuner composé de thé aux fruits rouges de Chez nous, de tartines à la confiture avec des morceaux de chocolats, Alex se sent l'âme de faire la lessive ! Ne le retenons pas. Nous puons vraiment. on entamme la 3ième journée sans se laver. J'ai l'impression d'avoir été fumée comme le jambon ou le fromage à raclette. Les trappeurs d'en face ont un énorme tas de bois, mais pas de bûche... Les apprentis canoëtistes sont partis, on en a profité pour prendre leur bûche qui n'avait pas fini de crâmer. Un maxi feu est prévu ce soir pour avoir bien chaud ! Nous sommes devenus de vrai trappeur. Il était temps de prendre une douche. Nous sommes allés au lac armés de nos serviettes et savon, mais l'eau marron nous a dissuadés. Nous sommes allés voir la rivière...pleine de mousse, surement une sortie d'égout avec l'ajout des gel douches et crasse de tous les campeurs. Une usine à champignon, mais il fallait qu'on se lave. On est donc allé aux robinets glacés !!! Heureseument, il y avait du soleil. On a bien rigolé. Maintenant, nous sommes de vrai trappeur, on se lave à l'ancienne. En parlant de trappeurs, les notres ont maissé leur feu pour un réchaud. Pffff ! Après s'être séchés, avoir acheté nos billets de train et faits les courses, nous sommes allés chercher du bois. Nous avions une mission : faire un Maxi feu ! Nous sommes revenu des fagots plein les bras.

Après un petit callage près du lac, nous sommes retournés à la tente pour faire nos tas de bois.

Nous avons monté une usine. Nous faisons de la brindille à la bûche, en passant par le rapide. Un vrai petite entreprise ! Le rapide (dernier tas à droite) sert à faire des flammes, même si on dispose d'un bois humide de mauvaise qualité. Les petits morceaux de bois (deuxième tas à droite) sont utiles car on les trouve le plus souvent secs. Une fois qu'on a fait des flamme avec le rapide (qui est vachement juvénil comme bois), il faut éduquer le foyer. Pour cela, on utilise les brindilles (premier tas à droite). Elles sont en quelque sorte l'intermédiaire entre le rapide et les petits morceaux de bois. Quand aux bûches, elles se mettent une fois que le feu est bien chaud.

Un truc que nous n'avons pas dit sur les Tchèques en camping, c'est qu'ils soient vieux ou jeuns, ils ont tous une hâchette. C'est très utile lorsqu'on trouve des longs bouts de bois.

Après nos durs efforts de la journée, nous nous sommes callés à l'ombre derrière nos vêtements. 18h00, heure de la soupe !

Polevka : Cesnekova's kiskov + Rohlicek

C'était un bouillon de porc avec des pommes de terre, des carottes, des poireaux, du lard, de l'ail et des croûtons. C'était très bon. Même après avoir baigné longtemps dans le bouillon, les croûtons croustillaient encore !

De retour au camp, nous avons fait le feu du siècle.

On s'est fait des tartines de fromage à la smietana (avec une tomate et une pointe de ketchup pour Alex), et 2 bananes au chocolat. Nous avions prévus des saussices (et le feu s'y prétait bien) avec 2 autres bananes, mais nous les avons gardés pour une prochaine fois.

Nous sommes restés la soiré à attiser le feu (qui était le plus grand et le plus beau de tous) en amoureux. Nous avons même réussi à faire crâner la grosse bûche empruntée au départ des canoëtistes bruyant. Au moment d'aller se coucher, nous avons tout arrosé pour limiter les accidents.

 

 

 

Haut de page