“Le seul véritable voyage n'est pas d'aller vers d'autres paysages, mais d'avoir d'autres yeux.” M. Proust

 
  
Accueil
République Tchèque
Commendements du voyageur
Spécialités
Photos
Carnet d'adresses
Forum
   
 

 


Notre itinéraire :

 

Prague

Karlovy Vary

Cheb

Marianské Lazné

Nova Pec

Cesky Crumlov

Trebon

Telc

Prague

 

 

Départ pour Cesky Krumlov

   
   


 

  23 août 2007

 

 

 

Levé 7h00. C'est le jour du départ. Il fait froid et la brume est au rendez-vous. Nous devons ranger nos sacs, plier la tente, mais elle est trempée à cause de la rosée. Nous la faisons un peu sécher au soleil. Notre train est à 8h57. La dame du camping n'est pas encore passée, certains en on profité pour vite plier bagage et partir sans payer. Les truhands !

Nous sommes tous les deux malades. Il a fait froid cette nuit. En route pour la gare. Le train arrive et nous apercevons la famille de trapeurs. Ils ont prévu une ballade à Horni Plana. Arrivé à leur arrêt, nous voyons monter une horde de mômes enragés, criant, s'agitant... l'horreur surtout que avons un mal de tête monstre. Nous prenons notre mal en patience.

Arrivés à Cesky Krumlov, nous nous dirigeons vers l'infocenter de la gare. On nous explique quel bus prendre pour aller au camping. Avant de monter, Mahé s'apperçoit qu'elle a oublié nos carnets de routes à l'office... Ouf ! On a failli avoir chaud !

Nous descendons à l'arrêt n°5 et rejoingnons tant bien que mal le camping. Nous avons fait un maxi détoure. Pourquoi faire simple quant on peut faire compliqué ? Après l'instalation de la tente, nous mangeons en attendant que la tente sèche. Nous puons à plusieurs kilomètres à la ronde !!! Une douche s'impose avant de parcourir la ville. Ces dernières sont "communes" au sens large du terme (biensur les hommes et les femmes sont séparés). En se douchant, on voit l'autre se doucher à côté...

Bref ! En route pour la ville. C'est très sympatique de marcher dans les vielle ruelles de Cesky Krumlov. Plein de petites choses attirent l'oeil.

 

En chemin, nous tombons sur quelques auberges... C'est toujours utile d'avoir quelques adresses.

Nous finissons par découvrir l'office du tourisme et par la même occasion notre Banque pour le change.Il y a un récital de piano ce soir ! Nous achètons nos places à 350 CZK (14€) pièce. Nous retournons au camping pour nous changer (et prendre quelques habits chaud). Le concert est à 19h30. On décide de manger vers 18h. C'est alors que début la recherche d'un resto...ils sont tous hors de notre budget. Finalement, on s'arrête dns un resto du type snack. Alex prend une escaloppe de poulet panée et moi du porc avec normalement des kroquetti (des espèces de pommes noisettes, en meilleur). Le gars nous sert et que vois-je ?!? Des patates cuites à l'eau. Bon ce n'était pas mauvais, mais bon ce n'était pas ce que Mahé voulait.

Bon on tourne la page et on se dirige vers le chateau pour le concert. En attendant l'ouverture des portes, on regarde les gens autour de nous. Les talons sont interdits dans l'édifice d'après un panneau à l'entrée. Peut-être pour ne pas abimer le parquet ? Pourtant, l'hotesse nous accueil en talons aiguilles... Le concert commence, ce n'est pas bondé. Une jeune fille entre en robe de soirée, elle a une bouille de poupée. Elle commence... On sent que s'est un autre niveau que le concert précédant. Le premier morceau est contemporain. On aime ou on n'aime pas, c'est spécial, mais impressionnant. Ses mains vont à une vitesse. De là où nous sommes placés, on voit des têtes, des têtes, des touffes de cheveux, et entre deux coux... les mains. Nous n'étions pas très bien placés, mais le concert était de qualité. C'est avant tout l'écoute qui est importante.

J'ai envi de rajouter que nous n'avons pas compris grand chose au programme ! Un mélange de caffouillage de compositeurs et d'époques pour mon petit cerveau ! Mahé a surement mieux compris que moi.

Il n'est que 21h10, les ruelles sont encores assez animées.

 

Haut de page