“Le seul véritable voyage n'est pas d'aller vers d'autres paysages, mais d'avoir d'autres yeux.” M. Proust

 
  
Accueil
République Tchèque
Commendements du voyageur
Spécialités
Photos
Carnet d'adresses
Forum
   
 


Notre itinéraire :

Prague

Karlovy Vary

Cheb

Marianské Lazné

Nova Pec

Cesky Crumlov

Trebon

Telc

Prague

 

 

 
Cesky Krumlov

 

   
   


 

  25 août 2007

 

 

 

Malgrès le bruit qui n'a pas cessé durant toute la nuit, nous avons bien dormi. "Comme à la maison" Dixit ma P'tit Mahé. 7h30, petit regard en direction des douches. Tout indique qu'il y a la queue. On repassera plus tard. Pendant que je prépare le p'tit dèj, Mahé s'en donne à coeur joie pour les sandwichs à la smietana de midi. Une fois les préparatifs terminés, direction la vielle ville pour la location des vélos. Nous achetons tout d'abord une carte à l'office du tourisme. Ensuite, location des vélos pour 560CZK (22,4o€). Malheureseument, Cesky Krumlov est une ville remplit de taxi, de voitures, de pavés...et il n'y a pas de pistes cyclables. La belle balade anoncée par le Petit Futé n'est enfait qu'u parcours dans des ruelles escarpées ou sur des nationales. Après quelques mesaventures, nous allons nous caller dans un parc sur un banc baignant au soleil.

Nous allons rendre les vélos et on nous rembourse une partie de la location qui au lieu d'une journée a durée un peu moins d'une demi journée. Nous retournons au camping pour y dévorer nos sandwich et surprise, il reste encore beaucoup de tentes. D'habitude, nos bruyant cano^étistes partent sur le coups des 10h. Il faut croire que la soirée a été bien arrosée... Après avoir pris une douche et larvacé un peu (digestion oblige), nous sommes partis vers le château.

L'une des cours interieurs du Château

Nous voulions visiter le Divaldo (Théâtre). Un fois devant la porte du théâtre, après avoir monté une énorme pente, il fallait qu'on redescende pour prendre les billets. Mais une fois en bas, il était trop tard, la dernière visite était à 16h. Nous sommes donc allés visiter le jardin à la Française, bien taillé avec plein de couleurs...

 

...Plus on avance, plus on se rend compte que derière cet ordre français, il y a une prairie, d'imence arbres...Au centre de cette forêt, l'orchestre de Slovaquie et des chanteurs solites répéraient les grands classiques de l'opéra : Carmen, la Traviata... pour le concert de ce soir. Les gradins tournaient pour montrer aux spectacteurs les différentes scènes. Nous avons continué notre expédition dans ce jardin qui ressemblait plus à un parc.

Au bout, nous sommes tombés sur un lac rempli de nénuphars et de canards. Nous avons élu domicile sur un banc. C'était très agréable d'autant plus qu'il n'y avait presque personne.

Quand nous avons décidé de retourner au camping, il s'est mis à pleuvoir et biensur, nous n'avons pas nos Kaway ! La leçon de la dernière fois ne nous avait pas sufis ! Sur le chemin, nous sommes tombés sur un stand de spécialità (comme celle de Prague). Nous n'avons pas pu résiter surtout qu'elles étaient meilleurs ! Tout au long du chemin, la pluie nous accompagnait et biensur, une fois arrivés, plus rien. Il y avait encore plus de tentes que les fois précédentes !! Et qui dit plus de tentes dit plus de bruits, mais non, à 23h, plus un bruit.

 

Haut de page