“Le seul véritable voyage n'est pas d'aller vers d'autres paysages, mais d'avoir d'autres yeux.” M. Proust

 
  
Accueil
République Tchèque
Commendements du voyageur
Spécialités
Photos
Carnet d'adresses
Forum
   
 


Notre itinéraire :

 

Prague

Karlovy Vary

Cheb

Marianské Lazné

Nova Pec

Cesky Crumlov

Trebon

Telc

Prague

 

 
Départ pour Trebon

 

   
   


 

  26 août 2007

 

 

 

Levé 7h30. Nous serions bien restés une heures ou deux de plus au lit, mais nous avions un bus à prendre à 8h41 pour rejoindre la gare routière. 8h41 passé...rien...8h50...toujours rien. Alex regarde de l'autre côté de la rive, c'était notre bus... Nous venions de le rater. L'arrêt nommé "Kemp spoli" n'était pas là où nous nous trouvions, mais de l'autre côté de la rive en face du camping (logique...). Bon et bien, direction la gareroutière à pied. Après tout, elle n'est qu'à 3800m (que de la montée je précise). Après une grosse demi-heure de marche, nous voilà arrivés. Nous avons marché vite, on a mal aux jambes et surtout au dos ! Il est environ 9h30 et le prochaine bus est à 12h30. Commence alors une longue attente... A chaque fois qu'on bus arrive, on va regarder l'avant pour voir ce qu'il y a écrit. "Peut être qu'il passe par Cesky Budejovice ?" Mais non ! 80% Des gens qui déscencent des bus, empruntent un petit chemin... Après une heure passée à se tourmenter l'esprit pour savoir où mène ce chemin, Alex n'en peut plus est va voir. Je me lance. Je gravis la petite montée et dans l'ordre, je découvre : un racourcis pour aller à la gare et ensuite, je comprends que ce chemin mêne presque directement à l'arrêt de bus où nous attendions ce matin...

Il est 12h30, on déplace nos sacs en dirction de l'arrêt de bus. Nous voila partis pour Cesky Budejovice. Nous arrivons dans une énorme gare routière qui fait à la fois centre commercial et ... snack et il servent des kroquetty... Nous avons faim. Nous allons combler notre faim. Notre bus pour Trebon est à 14h. Arrivés à Trebon, il n'y a pas de bus qui nous rapproche du centre ville et donc de l'office du tourisme. Là, on nous indique 2 campings. Ils sont à 2km. Pour y accéder, nous devons passer par le parc (ça tombe bien, nous contions y aller). Le premier se trouve dans les bois, le deuxième au bord du lac un peu plus loin... Nous faisons nos Warriors et décidont d'aller au plus loin malgré le mal de dos. Arrivé au camping, aucune réception, aucune tante, mais 2 camping-cars... apparament, ce n'est pas un endroit plus les tentes... Cette gouniafière de femme de l'office du tourisme aurait dù se douter qu'on était en tente, surtout en nous voyant débarquer avec nos gros sacs sur le dos ! Nous rebroussons chemin et traversons le parc en long cette fois. Le deuxième camping n'est pas mal. Il y a une horde de vieux qui se donnent rendez-vous ici tous les ans, et une colo VTT de jeune Tchèques.

Je ne vous ai pas encore parlé du camping et comme mon p'tit Alex vuet que je vous fasse une description...

NB : La horde de vieux en camping-car qui s'est appropriée le camping se sentent tellement chez eux qu'ils n'hésitent pas à jeter leurs réservoire de WC dans les lavabos des douches du camping...

20h, les vieux prennent possession du terrain de basquet pour faire leur partie de pétanque et de bowling quotidienne. Le long du terrain, ce qui ne jouent pas regardent assis sur leur chaise. Un vrai spectacle, on entendait des cris de joie, de déceptions... A 21h30, fin de la partir, c'est l'heure pour eux d'aller se coucher. Les jeunnes vététistes ont alors envahi le terrain pour une partie de foot.

La nuit fut calme.

 

Haut de page